Actu chaussures de trail

Altra Lone Peak 7 : le test

Par Patrick Guerinet , le 21 janvier 2023 - 2 minutes de lecture
TEST ALTRA LONE PEAK 7

La souplesse et la polyvalence restent les points forts de cette nouvelle version de la Lone Peak, avec un design revu et plus de légèreté sous le pied.

Altra Lone Peak 7 : Taillée pour le roulant

Comme pour toutes les paires de trail de la firme américaine Altra, la large boîte à orteils, ou toe box, permet au pied de prendre toute sa place. Un plus pour les coureurs aux pieds larges. Avantage : mieux sentir le sentier sur l’ensemble de l’avant-pied, donc une meilleure stabilité de la foulée. Et un serrage précis des lacets permet de plus d’avoir un excellent maintien sur tous types de terrains dans un rythme dynamique. Bon point !

On retrouve une semelle intermédiaire en mousse Altra EGO assurant un amorti et un retour d’énergie satisfaisants. Cependant, l’épaisseur du stack, de 25 millimètres, s’il donne une bonne souplesse à la chaussure, limite quelque peu son confort. Surtout sur terrain technique et pierreux. En gros, la flexibilité de la Lone Peak 7 donne une sensation d’aisance, mais on sent un peu trop les cailloux. C’est donc sur des sentiers roulants et avec peu d’aspérités que la Lone Peak 7 sera la plus agréable à porter et exprimera le mieux son potentiel.

Altra Lone peak 7 profil
Photo Altra

Altra Lone Peak 7 : L’accrocheuse

Côté adhérence, la semelle extérieure MaxTrac offre un grip performant avec des crampons bien dessinés. De plus, ils semblent suffisamment rigides pour assurer une bonne durabilité à la chaussure. A vérifier à l’usage… Un système de crampons biseautés sous l’orteil permet par ailleurs une traction efficace dans les montées techniques. L’accroche reste donc un point fort du modèle, qui autorise une foulée plus sûre et naturelle.

On regrettera en revanche le choix d’un pare-pierres un peu trop mou pour être 100% efficace. Et l’absence de protection sur les côtés, qui peut être gênante en cas de projection de cailloux.

Altra Lone peak 7 semelle
Photo Altra

Le drop 0, avantages et limites

La foulée naturelle est, rappelons-le, la signature d’Altra, avec le concept du drop 0, c’est-à-dire aucune différence de hauteur entre le talon et l’avant du pied. Si la plupart des chaussures de trail proposent un drop de 6 à 10 millimètres destiné à favoriser en théorie une foulée dynamique sur l’avant-pied plutôt que sur le talon, Altra, avec son drop 0, défend le principe de la foulée naturelle, celle que vous auriez si vous ne portiez pas de chaussure.

Dans les faits, le drop 0 sollicite plus la chaîne postérieure, mollet et tendon d’Achille, qu’une chaussure avec un drop élevé. Ce qui permet de renforcer cette chaîne postérieure. Mais, bien sûr, peut également fragiliser ceux qui sont sujets à des fragilités au niveau du tendon d’Achille ou des crampes aux mollets.

Bref, le débat entre partisans et adversaires du drop 0 est toujours vif. Il y a ceux qui disent qu’on ne pourra jamais gagner un UTMB en drop 0 sans se blesser. Et ceux qui courent l’UTMB en Altra, et ne se blessent pas, comme Arthur Joyeux-Bouillon, 7e de l’UTMB 2022, qui a fait les 120 premiers kilomètres en Altra Mont Blanc avant de terminer en Altra Timp 4.

A lire : Nos actus et tests de chaussures de trail

Fiche technique

  • Usage et terrain : entraînement et compétition trail courte à moyenne distance de préférence sur terrain roulant
  • Poids constaté : 325 g en 43
  • Drop : 0mm
  • Prix : 160 euros
  • Amorti : 3/5
  • Stabilité : 5/5
  • Accroche : 5/5
  • Flexibilité : 4/5
  • Dynamisme : 4/5
  • Confort : 4/5
  • Rapport qualité/prix : 4/5
ALTRA LONE PEAK 7 COLORS
Source Altra