Entrainement

Préparation tronquée : que faire ?

Par La Rédaction , le 2 novembre 2016 - 3 minutes de lecture

La question d’Eric : Après un arrêt d’une semaine à cause d’un petit refroidissement, puis-je reprendre mon entraînement là où je l’avais arrêté ou faut-il observer un période de reprise progressive ?

La réponse de Rodolphe Bier, entraîneur :

Comptez autant de jours en endurance que de jours d’arrêt avant de reprendre normalement.

Quelle que soit la nature d’un arrêt de l’entraînement, il faut toujours observer une période de reprise progressive. Dans le cas de petits syndromes hivernaux classiques (rhume), il convient de ne reprendre que lorsque les principaux symptômes ont disparu. S’il s’agit d’une infection virale (grippe) ou bactérienne (angine), la reprise devra se faire obligatoirement avec l’accord de votre médecin.

D’une façon générale, vous devrez compter autant de jours de reprise en endurance que de jours d’arrêt. Par exemple, si vous n’avez pas pu courir durant cinq jours, observez une période de cinq jours de reprise en endurance uniquement.

Votre premier footing ne dépassera pas 40 mn, puis vous pourrez ajouter 5 à 10 mn à chaque entraînement pour arriver progressivement à 1 heure. Vous serez alors apte à reprendre le cours de votre plan d’entraînement.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.